Le Blog de Coco

Bienvenue sur mon blog

 

L’Outback Australien 7 octobre, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 8:48
Loutback Australien
Album : L'outback Australien

59 images
Voir l'album

Hello a tous !

L’aventure continue pour moi, et pour la dernière fois de ce grand voyage je viens la partager avec vous. Me voici en Australie avec Chris, heureux d’être de retour sur ses terres ! Nous décidons d’aller explorer le fameux Outback australien, le centre rouge et son désert … Nous partons avec une voiture, une tente et de quoi y dormir, des accessoires de cuisine, beaucoup de nourriture et d’eau, du répulsif anti-mouches, de quoi se protéger du soleil et une envie d’aventure et de poussière ! Nous ne serons pas decus pendant ces 3 semaines.

Notre but est d’atteindre ‘Uluru’ appelé aussi Ayers Rock, ce fameux gros rocher rouge au milieu du désert … Celui-ci nous attend a plus de 2200 km de Melbourne. Avant de partir tous les locaux me conseillent de regarder un film Australien appelé « Wolf Creek », l’histoire vraie de backpackers séquestrés et tues par un malade dans le fin fond de l’outback… Sympa ! Merci les gars me voila rassurée !

On me parle aussi des hardes de chameaux et chevaux sauvages, des kangourous par milliers dans ces paysages désertiques et inhabités. Il est d’ailleurs deconseille de rouler la nuit car c’est le moment ou les animaux sortent de leurs cachettes et il y a beaucoup d’accidents sur les routes. Les seuls kangourours que nous ayons vu en liberte etaient d’ailleurs les nombreux morts sur le bord des routes … Nous avons aussi aperçus des chevaux sauvages mais pas de chameaux !

Le centre rouge me fait rêver … il y a tellement d’images qui me viennent : la chaleur, des paysages vierges et des routes a perte de vue, les animaux sauvages, les Aborigènes … et beaucoup de route !

Nous voila donc partis la voiture pleine. Pour atteindre Uluru nous roulons pendant 4 jours, en nous arrêtant sur le chemin a 2 endroits pour visiter : Mildura et Coober Pedy.

Mildura est a 6h de route au Nord de Melbourne, mais toujours dans la région Victoria. Nous y passons 2 nuits. Mildura est au bord de la rivière Murray. Une ville développée au 19 eme siècle avec les bateaux vapeur et le commerce. Nous profitons d’être encore dans une ville pour acheter une nouvelle tente car … lorsqu’il pleut dehors il pleut dans la vieille tente qui a fait son temps !

Encore 2 jours de route et nous arrivons a Coober Pedy, déjà dans le désert mais il ne fait pas encore trop chaud. Nous voici dans la capitale de l’Opale. Ici, des mines et des magasins d’Opale partout, le paysage est lunaire et comme « en friche ». C’est une petite ville mais 75% de sa population est Européenne … tout le monde veut sa part !

Ici on vit sous terre … les maisons, hôtels et appartement « Underground » sont partout. Effectivement sous terre pas besoin de chauffage ou de climatisation, la température est aux alentours de 22 degrés tout le temps ! Interessant quand on vit dans ce climat. Le nom de Coober Pedy signifie d’ailleurs « Homme blanc qui vit sous terre », donne par les Aborigènes de l’epoque quand les premiers Européens arrivèrent.

Nous visitons les musées de mines, sous terre bien sur, et allons fouiller dans les restes de terre laisses par les machines pour tenter notre chance, peut être une opale n’a pas été trouvée ? mais ne trouvons rien. Je devrais m’acheter une paire de boucle d’oreilles alors !

A quelques kms de Coober Pedy nous visitons les Breakaways, des collines magnifiques dont nous admirons le coucher du soleil. Nous campons les 2 nuits passées la bas mais décidons de dormir sous terre au retour (la seule route qui traverse le pays du nord au sud ne nous laisse pas le choix d’autre stop !).

Apres cet arrêt nous approchons maintenant de notre but … le rocher n’est plus très loin. Encore une journée de route !

L’Outback : Cette fois-ci nous y sommes. La chaleur nous surprend, elle est suffocante. Les paysages se font plus vierges et incroyablement beaux, même si secs et rouges. Je suis frappee par l’intensite de la lumiere. Pas un nuage… le bleu electrique du ciel tranche avec le rouge et vert des plaines desertiques et le bitume . Cette route semble sortie de nulle part. On ne croise pas beaucoup de voitures et on a l’impression d’etre seuls au monde…

Du nord au sud du pays, une seule et même route pendant des milliers de kms ! Je découvre les « Road train », ces camions-trains qui n’ont pas un, ni deux mais trois wagons … ils sont énormes et impressionnants. Quand ils passent en sens inverse la voiture tremble. Malgré tout ils font partie du paysage et collent a l’image de la dureté de ce climat et de ce paysage. Un certain respect pour ces hommes et femmes seuls au volant pendant des jours et des nuits me gagne. L’Australie étant couverte a 70% de désert, sans ces road train le pays ne tournerait pas !

Arrivée a Uluru, enfin ! nous sommes excites d’apercevoir le rocher au loin … il est imposant, mystérieux et magnifique ! Nous assistons au lever et coucher du soleil le même jour et décidons de faire le tour du rocher, c’est a dire une promenade de 10km … avec une température de 38 degres. Quel effort ! pfiou ce fut dur mais magique. Nous sommes contents de l’avoir fait et d’aller nous baigner a la piscine du camping !

Le jour d’apres nous allons marcher sur le rocher voisin « Kata Tjuta » a une cinquantaine de kms d’Uluru et issu du même phénomène de formation (dont je ne saurais vous expliquer exactement la procédure ! mais il y a très tres longtemps il y avait la mer dans le centre de l’Australie et maintenant il y a plein de canyons et rochers haha bonne explication ?).

Apres l’exploration des 2 gros rochers nous partons pour Kings Canyon. Comme son nom l’indique le canyon du roi il n’est pas aussi grand que Grand Canyon aux Etats-Unis mais surement plus beau car les couleurs sont magnifiques ! Enfin je ne suis jamais allee a l’autre :)

L’avantage de ces formations rocheuses est que lorsqu’il pleut l’eau coule le long des parois et crée des trous d’eau. Des jardins d’Eden au milieu de ce desert. C’est de ce genre de trous d’eau et de gorges dont nous profitons dans les Mac Donnel Ranges avec Ormiston Gorge, Glen Helen Gorge et Ellery Gorge. L’eau y est très fraiche mais quel bonheur de nager dans ce paradis, entoures d’oiseaux!

A Ormiston gorge ou nous restons 2 nuits nous pouvons admirer le ciel étoilé absolument magnifique, des wallabies vivant dans les rochers (petits kangourous), plein d’oiseaux et de lézards. Malheureusement pour Chris qui en a une peur bleu, nous rencontrons aussi un serpent marron « Brown snake » très dangereux mais qui passa son chemin après son cri très viril en le voyant sur le chemin haha.

Etonnement, meme si le désert parait être un habitat difficile il y a énormément de vie ici ! Beaucoup de reptiles et araignées, de souris et rats, insectes, oiseaux et rapaces, kangourous, chameaux, chevaux … Le désert Australien est très riche en plantes et animaux. Les Aborigenes vivant ici depuis des millénaires le savent mieux que quiconque ! Toute la faune est difficile a voir car les animaux et insectes ont développé des techniques de survie impressionnantes de camouflage, ou de vie dans des terriers (comme les blancs arrives a Coober Pedy tiens !).

Malheureusement les animaux natifs d’Australie sont en danger car le fragile équilibre a été perturbe par l’arrivée des lapins, chevaux et chameaux, de chats et renards, tous importes d’autres pays. Ceux-ci détruisent l’habitat en mangeant les plantes et creusant des tunnels ou en mangeant tout simplement toutes les espèces de souris de désert et petits marsupiaux qui n’avaient jusqu’alors pas autant de prédateurs (pour les chats sauvages et les renards). Ici tous ces animaux sont détestés ! Les gens tirent sur les chevaux et chameaux, chassent les lapins et les chats. Ca peut paraitre rude mais si on ne fait rien des milliers d’espèces natives d’Australie et n’existant qu’ici vont disparaitre ! Les Australiens sont très inquiets …

Apres le paradis des Mc Donnel ranges nous arrivons a Alice springs, le centre du centre ! la plus grande ville dans le desert. Retour a la civilisation … étonnant ! Ville plus grande et développée que ce que j’imaginais. Il y a tout ce que l’on veut a Alice Springs ! Juste un peu loin de toutes les autres villes d’Australie … Heureusement qu’il y a un aéroport !

Je suis frappée par la présence des Aborigènes partout dans les rues, assis en groupe par terre ou déambulant dans le lit de la rivière (sèche). Ils me font penser aux mendiants dans les rues de France. Certains font la queue au pub, a une entrée differente des « blancs ». D’autres font leurs courses dans les magasins, pieds nus et cheveux ébouriffés. Chris m’affirme qu’ils ont assez de subventions du gouvernement pour vivre aisement. Mais alors pourquoi paraissent t’ils vivre sous les ponts ? Je suis attristée par ce qu’était il y a un temps un peuple fort et plein de traditions et de savoir … et ce que certains sont devenus aujourd’hui. Pour moi ils sont simplement …. détruits par ce qu’est devenue leur terre. Ils errent entre leur existence d’avant et la culture australienne d’aujourd’hui, et noient leur chagrin dans l’alcool.

Malgré tout il y a énormément de galeries et de musées d’art et de culture Aborigène, ce qui réconforte un peu.

Nous passons 4 nuits a Alice et profitons encore un peu de la piscine du camping, des pancakes gratuits dimanche matin et des barbecues disponibles pour manger autre chose que des boites de conserve ! Chris me fait gouter des brochettes de kangourous …Berk ! premièrement la viande se mange saignante (donc il y a du sang plein l’assiette), deuxièmement la viande a un gout assez prononce et enfin on s’imagine le petit kangourou trop mignon en train de sauter ou de se gratter le ventre … plus jamais !!!

Le lendemain retour a Coober Pedy pour notre nuit « Underground ». Nous en profitons pour aller faire une caresse a des kangourous recueillis dans un refuge chez des locaux. Ils en ont 8, dont un bebe appelé un Joey, sa maman s’étant fait tuer sur le bord d’une route … 3 d’entre eux sont contents d’avoir des caresses et ils sont encore plus mignons de près et si doux ! Le petit bebe a 6 mois, est sorti de sa poche de substitution toutes les 4h (il y restera normalement 1 an!) et aime sauter partout de manière frenetique et un peu vacillante :) Même si je pense a ma brochette de la veille, je suis contente de voir qu’il y a des amoureux des kangourous en Australie ! Car ici ils sont chasses, manges, et personne ne semble vraiment les apprécier ! On m’a même ri au nez quand j’ai demande pourquoi personne ne les domestiquait? j’ai eu la preuve dans ce refuge que c’était possible et que ce sont des animaux très affectueux (une fois domestiques).

Avant de rentrer a Melbourne nous passons par Adelaide, une grande ville d’Australie du Sud. Nous ne sommes pas chanceux avec le temps et passons la premiere nuit dans une auberge. Le lendemain, visite du centre ville de la prison d’Adelaide qui a ferme dans les annees 90 mais qui a fonctionne pendant plus d’un siècle et ou 45 prisonniers ont ete executes … on peut visiter la tour des pendaisons brrr et voir les tombes ou les prisonniers ont ete enterres. Assez cool mais ca fait froid dans le dos !

Enfin notre dernier soir est passe dans un village Allemand dans les collines d’Adelaide. Au menu grosse assiette typique Allemande avec saucisses, viande et chou et … de la biere bien sur ! Nous avions besoin de courage avant de retourner dans la tente froide et humide… et oui finis les 38 degres du desert ! il faisait 7 degrés cette nuit la.

Voila les amis nous sommes maintenant rentres a Melbourne avant de partir faire un tour dans le Queensland sur la cote Est. J’espère que vous avez apprécie ce moment d’aventure partage autant que possible avec vous. A bientôt !

Ha oui j’ai failli oublier … les mouches. Je ne sais pas pourquoi il n’y a pas de moustiques mais des mouches … partout ! elles sont la du matin au soir. Mais ce ne sont pas des mouches normales qui fuient l’etre humain quand il essaie de les chasser. Non, elles se collent sur le visage et ne partent que si on les deloge ! pas besoin d’essayer des les chasser avec la main ca ne marche pas !! d’ou l’achat d’un filet de tete … oui je sais ca ne fait pas rever mais croyez-moi vous le benissez tous les jours ! Chris s’est bien foutu de ma gueule quand je l’ai achete et porte au debut mais c’est moi qui ai bien ri le jour ou il a avale une mouche haha !

Sur ce … bisous a tous !

 

 

L’Argentine- région Nord 3 août, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 20:33

Holà Amigos y Amigas !

Argentine : la region de Salta
Album : Argentine : la region de Salta

26 images
Voir l'album

Je suis désolée d’avoir autant de retard dans le blog …
Mais me voilà aujourd’hui pour vous raconter l’Argentine. Nous sommes arrivés sur le territoire fin juin après 3 mois passés au Brésil.
Entendre a nouveau l’espagnol et pouvoir communiquer après le portugais était très agréable !
Nous sommes tout de suite frappés par la présence de chevaux partout. Ils sont sur le bord des routes, dans les champs et jardins. Et ils sont en bon état (par rapport aux chevaux vus dans les autres pays). Ici le cheval est un outil de travail et un compagnon des cows-boys Argentins appelés « Gauchos ».
Nous commençons par la région Nord, proche de la frontière Bolivienne. Ici de hautes montagnes, un climat sec et froid dans ces paysages désertiques.
Nous passons quelques jours dans la ville de Salta, point de départ d’excursions dans les canyons autour de la ville.
Nous louons une voiture avec 2 voyageurs rencontrés a l’auberge et c’est parti pour 3 jours de vadrouille. Au programme paysages de canyons au multiples couleurs, poussière et vent glacial ! Ça nous change de la chaleur écrasante du Brésil ! Nous sommes contents de ressortir nos manteaux, gants et bonnets !
Après ce tour en voiture nous restons dans la même région en descendant un peu au sud. Direction les petits villages préserves de Cachi, Cafayate et Tafi del Valle. Nous pouvons faire une journée de vélo et admirer les paysages montagneux, goûter le vin dans la région de Cafayate(vin blanc moelleux mmmm) et faire des balades au soleil. Car dans cette région il fait chaud la journée et froid la nuit … C’est le désert !
Nous rencontrons 2 françaises avec qui nous voyageons quelques jours. Quelle rigolade :)
La légende de la viande Argentine est vraie : quelle viande délicieuse !!! Ce qui est bizarre c’est que lorsqu’on commande de la viande a manger au restaurant on nous emmène … Uniquement de la viande! Il faut rajouter un accompagnement si on en veut. Pareil pour les pâtes : le type de pâte d’un côté et la sauce de l’autre…
Mais a part ça la nourriture ici est la meilleure de tout le voyage. Finis les haricots rouges et le riz qui se mangent tous les jours sur tout le continent! Berk.
Après 2 semaines passées dans la région Nord je pars a Buenos Aires et Chris rentre en Australie. Je le rejoindrai fin Août.
Pour les photos de Buenos Aires je créerai un album Facebook, n’ayant plus d’ordinateur ! À bientôt pour la suite des aventures !
Gros bisous,
Coco.

 

 

Bresil : le Nord Est 16 mai, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 20:45
Bresil : Le Nord-Est
Album : Bresil : Le Nord-Est

29 images
Voir l'album

Salut a tous !

Nous voici au Bresil depuis presque 2 mois deja … Ce pays est tellement immense et diversifie! Depuis le dernier post, nous avons pas mal bouge.

Apres avoir quitte la region Amazonie nous commencons notre descente vers le Sud le long de la cote. Le Nord Est est une region de belles plages et de magnifiques paysages de dunes qui donnent envie de courir dans le sable comme des fous !

Notre premier arret marquant est la petite ville de Barreirinhas, qui borde le Parc National de Lencois, un desert au milieu de la foret : surprenant et magique… Le voyage en4x4 pour acceder au site est deja une aventure : il roule sur le sable, a travers les dunes ! Et beaucoup de trajets dans cette region se feront comme ca, car il n’y a pas de route partout ! c’est encore assez preserve et isole. Entre les dunes il y a des champs bien verts avec des vaches et des chevaux :)

Nous partons ensuite pour la ville de Jericoacoara dont tout le monde parle… une ville entiere ou le sable remplace le goudron, ou il fait bon flaner dans les rues et surfer avant d’aller admirer le coucher de soleil sur l’immense dune en bord d’ocean. Le voyage est la encore une aventure: le chauffeur du Pick-up emmene aussi des amis avec lui pour aller faire la fete a Jeri (diminutif du nom de la ville), et il decide  de faire un peu le fou dans les dunes pour epater la galerie… nous commencons donc le trajet par un ‘paris-dakar’ ou tous les hommes a bord (je suis la seule fille et par galenterie ils m’ont laisse la place du mort, je suis donc aux premieres loges) crient, s’amusent et boivent de la Cachaca (sorte de Rhum avec lequel on fait des Caipirinhas mmmmm). On finit le trajet en musique car l’un d’eux a un accordeon, et tout le monde chante …

Arrives a Jeri nous trouvons une pousada (comme un hotel mais le proprio vit aussi sur le site), ou nous decidons de nous poser une semaine, chose que nous n’avions pas encore fait ! un petit chez nous pour un temps, ca fait du bien :) Nous profitons donc des rues ensablees, des magasins et restaurants et innombrables pousadas et auberges de partout, des couchers de soleil sur la dune ou le village entier semble se donner RDV !!! Nous allons marcher un peu dans les collines verdoyantes derriere les dunes et faisons une ballade a cheval. Nous assistons aussi a notre premier concert de Samba dans la pousada (tous les vendredis soirs c’est la fete !).

Les Bresiliens aiment danser et la Samba est une musique si entrainante, douce ou rapide avec beaucoup d’instruments que l’on a jamais vu ! Lorsqu’ils dansent leurs pieds bougent si vite, c’est impossible a suivre … la salsa a cote c’est de la rigolade ! Nous essayons quand meme de participer et de bouger autant que l’on peut et ils apprecient (nous aussi !).

Apres Jeri nous nous dirigeons vers Pipa, un autre village en bord d’ocean. Celui-ci est renomme pour ses plages. En effet il y a pas mal de plages accessibles depuis Pipa, qui se suivent mais ne se ressemblent pas. Pour beaucoup le paradis des surfers car … grosses vagues !

Pipa est aussi connue pour la presence de dauphins … la plage a atteindre s’appelle la Baie de dauphins (vous l’auriez devine ?). Le lendemain de notre arrivee nous allons donc en direction de la baie !  Ce matin la il ne fait pas tres beau, il y a du vent et le ciel est couvert, ce qui n’est pas rare en ce moment, car ici c’est l’automne …

Arrives a la plage c’est une belle et grande baie mais … la hauteur des vagues me laisse perplexe : comment nager ou voir les dauphins dans cette agitation ? Qu’a cela ne tienne, l’envie de vivre cette experience nous pousse a nous jeter a l’eau malgre les vagues impresionnantes et la pluie … Chris y va en premier et se jette sous la premiere vague, mais je ne suis pas aussi rapide et elle m’emporte violemment ! Je ressors de cette epreuve avec un orteil tordu et a moitie nue, mais toujours debout ! Passent les premieres minutes et les vagues agressives, et nous realisons que le jour est mal choisi et que cet endroit est limite dangereux … nous sortons et mon orteil tout rouge me lance … Ceci fut la premiere experience de la baie des dauphins ! pas tres concluant…

Heureusement pour nous, l’experience de nager avec les dauphins se realisa plusieurs jours apres ‘l’incident’. Si l’on y va aux bonnes heures et avec un beau temps, ils sont en effet au RDV. Ils sont tres proches des nageurs, a quelques metres seulement, on les voit sortir de l’eau et chasser les poissons, la! juste la! impressionnant … La encore un moment inoubliable grave dans ma memoire :)

Pipa fut aussi l’endroit de repos pour moi car avec mon orteil tordu et douloureux et une belle angine attrapee je ne sais ou, j’ai fusionne avec le lit …

Nous passons aussi du temps avec nos amis rencontres a Leticia, la ville Colombienne en bordure du Bresil d’ou nous avons pris le bateau sur l’Amazone (pour ceux qui n’avaient pas suivi) et qui font a peu pres le meme trajet que nous, nous nous croisons et nous depassons.

Apres ces jolis villages et plages nous arrivons dans la grande ville de Recife et son quartier Olinda, super mignon avec ses facades de maisons de toutes les couleurs et ses rues animees. Nous restons 2 jours seulement avant de prendre un vol pour Salvador de Bahia et changer de region. Quand nous pouvons nous volons, c’est souvent le meme prix et cela economise des heures et des heures de bus…

Salvador est aussi une grande et dangereuse ville, le centre ville est extremement beau et le mardi soir est le soir de la fete ! des concerts de partout avec tout le monde qui danse et chante … il y a beaucoup de transexuels aussi et Chris semble avoir beaucoup de succes :) nous nous sentons quand meme cloitres dans le centre historique, tres surveille d’ou il est deconseille de sortir. Nous frolons ici la dangerosite des grandes villes du Bresil ainsi que la pauvrete des personnes vivant dans les rues et qui louchent sur notre repas lorsque nous mangeons a une table d’un restaurant dans la rue. Beaucoup d’enfants mendiants…

Nous quittons donc Salvador avec soulagement pour nous diriger vers l’Ouest et les terres vers le Parc national Chapada Diamentina ou des belles randonnees nous attendent ! Mais ce sera pour la prochaine fois :)

A bientot mes amis !

 

 

 

 

L’Amazonie 15 avril, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 16:32
Lamazonie
Album : L'amazonie

15 images
Voir l'album

Mes petits loups … je ne vous ai pas oubliee mais j’ai ete pas mal occupee ce dernier mois et nous avons beaucoup bouge ! difficile de se poser et de prendre le temps de vous raconter nos aventures.

Nous sommes maintenant au Bresil depuis 3 semaines et nous posons enfin pour une semaine dans une chambre / appartemment dans un petit village trop mignon en bord d’Ocean. On se sent un peu chez nous et ca fait un bien fou …

Apres avoir quitte la Colombie et Caro qui rentrait en France (snif), nous prenions un avion pour la region Amazonie, un nom qui fait rever … L’arrivee en avion etait evidemment spectaculaire : foret a perte de vue, des rivieres entrelacees partant dans toutes les directions, et soudain apparaissait la ville de Leticia. C’est une ville frontiere entre la Colombie et le Bresil d’ou nous avons pris un bateau sur l’Amazone pendant 3 jours pour rejoindre Manaus, la capitale de l’Amazonie au Bresil.

Il faut savoir que la foret Amazonienne s’etend sur plusieurs milliers de kilometres et sur plusieurs pays : Colombie, Perou, Bolivie et Bresil. Mais la region administrative Amazonie est au Bresil, pays qui abrite la plus grande partie de la foret. C’est une region immense et magnifique. Le seul moyen de se deplacer dans beaucoup de parties est le bateau.

Nous arrivons donc a Leticia (toujours techniquement en Colombie, mais le Bresil est a l’autre bout de la rue) pour quelques jours. Nous sommes dabord frappes par la chaleur : etouffante, humide … de jour comme de nuit nous sommes collants, il fait trop chaud pour que ce soit agreable !

Nous decidons d’aller explorer cette fameuse Amazonie et partons 2 jours dans un petit village en bord de riviere appelee Puerto Narinho, a 2h de bateau de Leticia. C’est un bateau-bus rapide qui s’arrete deposer les passagers sur les berges ou seulement quelques maisons sur pilotis les attendent … comment les gens vivent ici ?

Petite explication sur les conditions de vie en Amazonie : le niveau de l’eau de l’Amazone et de ses affluents varie de la saison seche a la saison des pluis d’a peu pres 15 metres … imaginez ces 15 metres de difference dans la vie de tous les jours ! ce qui signifie qu’en saison seche il y a des champs, de l’herbe et les maisons sur pilotis sont en hauteur. On voit plus de gros animaux dans l’eau (dauphins, caimans) car ils se retrouvent au memes endroits, plus restreints pour manger les poissons; mais on voit moins d’animaux dans les arbres, la foret est si dense et les arbres tellement hauts … En saison des pluies (qui est maintenant car etant dans l’hemisphere Sud, ici c’est l’automne !), le niveau de l’eau monte considerablement et innonde tout ! Les prairies et les plages deviennent des lacs, la foret devient la foret innondee, les maisons se retrouvent au niveau meme de l’eau, certaines sont completement disparues sous les flots… On voit plus d’animaux dans les arbres (singes, oiseaux) car ils ont moins d’espace pour vivre, les arbres sont sour l’eau, on ne voit que la cime!

La vie terreste disparait au profit de la vie aquatique. Pour aller au supermarche au village on prend un bateau taxi, pour sortir au restaurant de nuit on prend le petit bateau dans le noir, en esperant ne pas percuter quoique ce soit en chemin, eclaire par la lune …

Nous avons traverse cette merveilleuse region en saison des pluies (heureusement il ne pleut pas toute la journee mais une bonne 1/2 heure par jour, et de grosses averses) et le niveau de l’eau n’avait pas encore atteint son maximum… On a du mal a s’imaginer les memes endroits sans cette eau partout, et on est impressionnes de voir l’adaptabilite dont font preuve les habitants.

Arrives donc a Puerto Narinho qui est en partie innondee (la place principale, le terrain de foot ont disparu, on ne voit que les dossiers des bancs et les cages de foot sortir de l’eau), nous marchons dans les rues extremement propres et fleuries. Ici il n’y a pas de route ni de voitures. Tout le monde se connait … Nous marchons en direction de notre auberge pour la nuit et devons traverser des ponts, des forets et un college immense ou les etudiants par centaines nous regardent passer et nous indiquent le chemin. L’orchestre du college et ses etudiants s’entrainent a jouer leur chanson pour le centenaire du village a venir. Arrives enfin a l’auberge nous prenons possession de notre ‘cabane’ et faisons connaissance avec les petits macaques qui vivent en liberte sur le site. Ils sont tres interesses par nous et viennent tout de suite sur nous des que nous nous posons dans le hammac ou sur une chaise. Ce qui me frappe est la douceur de leur mains. La peau de leur paume est si douce, et a bien y regarder qu’est ce qu’elles ressemblent aux notres ! leurs oreilles sont si petites mais la encore si ressemblantes …

Ils restent quand meme des animaux sauvages et apres m’avoir mordu l’oreille et urine dessus, Chris essaie de les chasser et ils se mettent tous a lui courir apres en criant … Morale de l’histoire : on ne peut pas faire confiance a un singe (et phrase du mois lol)

Nous partons en excursion en barque / canoe (le guide et Chris pagaient, moi j’ecope l’eau qui s’infiltre) dans la foret innondee. Premier contact avec la nature. Nous sommes sur un petit bateau qui tangue des que l’on bouge sur la riviere Amazone en entrons dans une foret innondee ou le reflet de l’eau est comme un miroir. Les arbres centenaires semblent nous regarder et les bruits des oiseaux resonnent dans cet imposant silence … Apres avoir vu des paresseux dormir en haut des arbres, nous sortons de la foret et allons sur un immense lac. Le guide nous explique qu’en saison seche il y a ici une plage, difficile a imaginer, ce lac s’etend a perte de vue !

Soudain nous entendons un gros splash derriere nous… ce sont les dauphins ! Mon reve se realise … ils sont gris, petits et on les voit clairement sortir de l’eau, tout arrondis avant de replonger. On entend aussi leur souffle, comme un pshhhhh. A ce moment precis je me rend compte de la chance que j’ai d’etre ici dans cette petite barque sur cette immense etendue d’eau entouree d’arbres a regarder les dauphins d’Amazonie et je pense a tous ceux que j’aime. J’aurais aime partager tout ca avec vous.

Apres le coucher du soleil nous rentrons a la cabane et repartons aussitot au village pour aller manger. Le trajet se fait naturellement en bateau … de nuit cette fois ci ! Non Coralie ne pense pas aux Caimans …

Nous rentrons a Leticia le lendemain la tete pleine de souvenirs et les jambes pleines de boutons de moustiques ! Ha oui parce que l’Amazonie c’est superbe mais les insectes suceurs de sang semblent s’y etre tous donne rendez-vous ! Jamais de ma vie je n’ai ete mange comme ca. Ils piquent a travers les vetements, meme avec du repulsif et arrivent a passer a travers les moustiquaires … Ce sont des guerriers ! Et malheureusement on ne peut pas lutter. On devient donc Elephant Man, deforme par toutes les piqures et un frenetique gratteur. Car ce ne sont pas les memes moustiques qu’en Europe, ce n’est pas une petit bouton qui apparait, c’est un oeuf enorme qui forme une petite cloque et qui ensuite se met a couler une sorte de pus … oui je sais c’est horrible.

Apres 3 semaines je retrouve des jambes normales, a part les cicatrices … Preuve de mon passage en Amazonie.

Quelques jours plus tard nous allons acheter des hammacs, obligatoires pour le voyage en bateau que nous nous appretons a faire. Nous partons pour 3 jours et 3 nuits de bateau sur l’Amazone en direction de Manaus. Nous dormons en hammacs, en rang d’ognons sans aucun espace personnel, au milieu des Bresiliens. Nos sacs sont sous les hammacs et nous surveillons les sacs des uns et des autres. Je sympathise avec mes voisines qui me pretent du vernis a ongles et avec qui j’ai du mal a parler … Nous sommes un groupe de blancs de l’auberge a voyager ensemble.

Le voyage se passe bien, nous assistons tous les soirs au coucher de soleil sur la riviere et nous arretons regulierement dans differents ports pour y deposer ou prendre des passagers ou marchandises.

Enfin arrives a Manaus je mets 3 jours a me remettre du voyage : les murs et le sol bougent, ca tangue !! comme si j’avais bu … c’est tres inconfortable et ca semble durer … au bout du 3eme jour nous partons 2 jours en ‘Jungle Tour’ ou nous voyons encore la foret innondee, plus de singes et de dauphins (dont le dauphin rose, beaucoup plus difficile a voir), nous pechons des Piranhas avec des morceaux de poulet, partons a la chasse au Caiman de nuit et finissons par une marche en foret ou une fois de plus mes amis les moustiques nous attendent…

Un superbe endroit ou nous passons la nuit et ou Chris ose se jeter du pont pour se baigner dans les eaux noires et mysterieuses de la riviere ! Pas d’inquietude pour les Piranhas ils n’attaquent que si on saigne beaucoup, un peu comme un requin.

Nous quittons la region amazonie an avion (fini le bateau !!!) pour Santarem puis Belem, a l’embouchure du fleuve.Une ville portuaire avec un grand marche et de beaux docks reamenages avec des restaurants et bars.

Depuis nous redescendons vers le sud et ses belles plages et ses dunes de sable blanc.

Les filles, dans la serie ‘Rencontre nocturne dans la salle de bains’ j’ai recemment eu la chance de rencontrer une blatte geante qui courrait dans tous les sens dans notre salle de bains. Une fois de plus je partage ! Et oui, on apprend a se rendormir en essayant d’occulter le souvenir douloureux …

Gros bisous a tous !

Coco

 

 

 

La ciudad Perdida (cite perdue) : Trek de 6 jours dans la jungle … 9 mars, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 1:41

Hola Amigos !

La ciudad perdida
Album : La ciudad perdida

15 images
Voir l'album

Un petit post pour vous raconter notre trek de 6 jours pour atteindre la cite perdue : au milieu de la jungle sur une montagne, un jolie site. Mais c’est surtout la deconnection d’avec le monde ‘civilise’ dans une nature preservee et sauvage, des endroits ou l’on accede seulement en marchant, un retour aux sources que j’ai adore …

Nous avons quittes Santa Marta, le point de depart du trek pour 2h de voiture dont 1h de 4×4 douloureux … Arrives au petit village de Machete nous faisons connaissance avec notre petit groupe de 6 personnes autour d’un repas pic nic : nous sommes 4 (Chris et moi, Caro et une amie Allemande rencontree pendant le voyage), plus un couple de sexagenaires Allemands. Pour nous accompagner : Selso notre guide Indigene avec ses longs cheveux noirs, sa peau mate et son habit traditionnel blanc; Louis notre traducteur et Jerry notre cuisinier.

Nous partons le premier jour pour quelques heures de marche. La premiere montee nous acheve presque quand arrives en haut, degoulinants, nous attend un morceau de pasteque chacun! Apres l’effort … de la nourriture ! nous n’avons pas souffert de la faim ! je pense qu’ils avaient peur qu’on tombe ! Dans la montee nous sommes depasses par la mule qui porte notre nourriture pour le soir meme (et par un garcon de 10 ans qui la dirige, meme pas en sueurs lui …)

Nous croisons en chemin plusieurs campements de militaires. La region est surveillee et tres sure! Arrives au premier campement nous decouvrons nos hammacs avec moustiquaires, que j’appelle ‘les cocons’, un coin cuisine ou le four est fabrique en argile et ou les tables sont faites de troncs d’arbre. Le confort est sommaire mais on se sent en accord avec la nature … Nous allons plonger dans une cascade avec des tas de jeunes filles colombiennes qui viennent se baigner et sont ravis de voir des blancs se joindre a elles ;) Ensuite Jerry nous concocte de bons petits plats aux grosses rations… Nous nous regalons et allons nous coucher le ventre plein et ravis de cette premiere journee.

Dormir dans un hammac est quelque chose de special … il faut trouver la position mais on s’y fait ! Ce qui est le plus agreable est d’entendre les bruits de la jungle, ils changent selon l’heure ! Magestueuse nature …

Les autres jours passent a peu pres tous de la meme facon. Nous avancons a notre rythme le matin et profitons de se baigner et de discuter avec Selso sur les habitudes et les manieres de vivre des Indigenes l’apres midi. Ils sont encore tres nombreux a vivre dans cette region et nous en croisons souvent sur les chemins. Difficile a imaginer dans notre monde contemporain … et pourtant si fascinants.

Nous atteignons la Cite Perdue apres 4 jours de marche et 1200 douloureuse marches … restons la matinee a decouvrir le site puis repartons dans l’autre sens. Nous dormons dans les memes camps et croisons souvent les memes personnes. Nous nous sentons comme une famille dans notre petit groupe, certains groupes sont une vingtaine et le guide a un sifflet pour les appeller ! berk …

Nous finissons l’aventure heureux d’avoir accompli le trek sans (trop) d’ampoules, mais aussi tristes de quitter cette parenthese enchantee ou nous avons passe de supers moments avec nos guides, avons decouvert le monde Indigene encore si preserve et rassures de voir que les hommes respectent encore la nature quelque part sur cette terre … Cette experience restera a jamais gravee dans mon coeur et ma memoire.

Je voulais partager ca avec vous.

 

Derniere petite histoire … j’ai eu la bonne idee de me lever la nuit pour aller aux toilettes pendant presque toutes les nuits du trek. Je vous rappelle que nous etions dans une nature preservee, au milieu de la jungle …et que certains animaux sortent la nuit pour chasser. J’ai donc eu la chance de croiser un crapeau, assez sage dans son coin il me regardait avec curiosite et malheureusement pour moi la derniere nuit me marqua a jamais… Je m’avancai aux toilettes lorsque mes yeux ont ete attires par une ombre. Plutot quelque chose qui courrait sur le mur … mon coeur s’est arrete lorsque je realise que je suis face a une araignee grosse comme ma main ! Elle est brune, a de longues pattes fines qui n’en finissent plus et … elle est enorme !!!! autant vous dire que je ne suis pas rentree dans les toilettes et suis partie loin ! le retour dans mon hammac fut … timide. J’ai essaye de chasser cette image de ma memoire mais elle me hante ! J’en ai parle a Selso le lendemain et il m’a dit qu’il s’etait deja fait piquer. Que l’on en meure pas … en tant qu’adulte mais que son venin peut tuer un enfant.

Voila voila … sur cette belle image je vous laisse :)

Bisous a tous

Coco

 

 

 

 

La Colombie … 1 mars, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 1:15
La Colombie
Album : La Colombie

16 images
Voir l'album

Mes chers petits … Cela fait un petit moment que je n’ai pas ecrit, nous sommes bien occupes ici en Colombie, mais je pense quand meme bien a vous !!!

Nous nous sommes quittes sur la fin de notre voyage au Mexique. Nous sommes donc partis en Colombie a Bogota en avion, ou mes parents nous attendaient normalement. Pas de chance pour eux, leur vol a eu 24h de retard a cause d’intemperies a Atlanta, he oui c’est l’hiver partout (sauf ici ou on meurt de chaud hihi).

Nous avons donc commence a decouvrir cette ville immense tous les deux et avons passe une super soiree avec des amis Colombiens de Chris qui nous ont emmenes dans un super restaurant, et lorsque nous sommes rentres a minuit ils etaient la ! Heureusement que nous sommes arrives peu de temps apres eux sinon ma mere n’aurait pas dormi !

La bonne surprise est que Bogota et la Colombie sont assez surs : la police partout, des militaires parfois, on se sent vraiment en securite et pas besoin de mesures draconiques lorsqu’on veut sortir le soir, un peu de bon sens suffit a notre surete !

Les colombiens sont ADORABLES, contrairement aux Mexicains qui peut-etre voient trop de touristes … ici les gens nous font coucou de la main, nous sourient et viennent nous parler sans essayer de nous vendre quelque chose. Evidemment a part certains rabatteurs pour monter dans un bus ou rentrer dans un magasin mais cela reste toujours courtois.

Nous voila donc a Bogota avec mes parents dans le quartier touristique, qui bizarrement est un de ceux ou il ne faut pas trop sortir seul la nuit … nous y passons 3 jours en visitant un peu, en s’habituant a la Colombie et ses vendeurs de fruits et legumes partout dans les rues, et de ‘Jugos Naturales » , des jus de fruits frais faits devant nous, a l’eau ou au lait, mmmmm un vrai delice … nous decouvrons plein de nouveaux fruits inconnus pour nous Europeens, comme le Lulo et devenons accrocs avec ma mere !

Nous sommes aussi etonnes de la richesse des assiettes au restaurant et de leur prix… le repas traditonnel se compose d’une soupe, d’un jus de fruit frais, d’une assiette avec viande, salade, banane plantin et riz. Le tout pour a peu pres 5 euros !!! MIAM.

Apres Bogota la nature nous appelle et nous partons pour la Zone Cafetiere et un petit village appele Salento. Un petit bijou au milieu des montagnes et des plantations de cafe ou il fait bon sortir le soir et ou on entend les chevaux marcher dans les rues … il y en a partout !!

Nous restons 3 jours dans une petite pension familiale, allons faire une rando d’une journee dans la Vallee de Cocora, au milieu des collines verdoyantes avec les vaches et les chevaux, au milieu desquelles sont les palmiers de cire, vieux de 200 ans et atteignant jusqu’a 60m de haut! Nous admirons aussi des Colibris par dizaines, ces petits oiseaux qui butinent les fleurs, ils sont si rapides !! leurs ailes font un bruit de bourdon :)

Au programme aussi de la zone cafetiere : la visite d’une fabrique artisanale de cafe, dans une belle demeure au milieu des montagnes. Ces fabriques se nomment ‘Finca’.

La Colombie commence alors a nous plaire …

Depart ensuite pour Medellin, la deuxieme ville de Colombie qui etait il y a peu de temps une des villes les plus dangereuses du pays, berceau du cartel de la drogue et qui aujourd’hui est exteremement sure et moderne ! Nous sommes ravis de son metro tres grand et silencieux, ses places avec les statues de Botero et ses rues pleines de magasins en tous genres.

Nous partons une journee a El Penol et Guatape, un enorme rocher ou nous montons par plus de 700 marches et visitons ensuite le village colore de Guatape, coup de coeur de ma mere.

Nous decidons apres Medellin de monter dans le nord dans la zone Caraibes a Barranquilla ou nous assistons au Carnaval, avant de rejoindre Santa Marta ou nous resterons pres de 2 semaines car c’est le point de depart de beaucoup d’excursions. Mes parents nous quittent pour rejoindre une autre ville et nous restons a Santa Marta pour attendre Caro , ma meilleure amie !!

He oui nous avons de la visite en Colombie ! qui l’aurait cru ?

Tout est possible pour ceux qui veulent nous rejoindre … La suite des aventures tres vite !!!

A bientot, Coco.

 

 

Mexico – Suite et fin ! 5 février, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 1:21

Salut les petits loups !

Le Mexique - Suite et fin ...
Album : Le Mexique - Suite et fin ...

37 images
Voir l'album

Voila nous avons quitte le Mexique. Un mois est deja passe … et nous voici en Colombie maintenant.

Apres le Yucatan nous sommes descendus dans la region du chiapas dans une ville appelee Palenque. Nous avons dormi dans une ‘Cabana’, une chambre ouverte avec des moustiquaires dans la jungle. Malheureusement il pleuvait des cordes (je vous laisse imaginer l’humidite) et l’endroit ou nous etions etait un peu le repere hippie du coin… Donc au lieu d’entendre les bruits de la jungle nous avons ententu la musique jusque tard dans la nuit ! donc depart le lendemain matin apres la visite des ruines … magique le matin dans la brume.

Nous continuons notre route vers San Cristobal pour 3jours, une ville a 2400m d’altitude dans les montagnes. Nous y rencontrons un couple de Francais avec qui nous faisons une excursion ensemble et que nous rencontrerons encore par hasard un matin dans les rues de Mexico city … au milieu de 20 Millions d’habitants !

Depart ensuite pour Oaxaca (se prononce Oaraca), ville sympa encore entouree de montagnes ou nous decouvrons le site de Monte Alban, mon coup de coeur !! Perche sur la montagne … wow. Nous choisissons aussi de decouvrir la region le temps d’une journee : au programme visite d’une usine de Mezcal, la Tequila artisanale issue d’un cactus; d’une fabrique de tapisseries fait main, rencontre avec l’arbre de Tule le plus large du monde vieux de 2000 ans, et enfin le site de Hierve el agua, des piscines naturelles en haut d’une montagne (oui, encore) ou le tourisme n’a pas encore fait trop de degats …

En quittant Oaxaca nous decidons de partir directement a Mexico city pour nos 5 derniers jours au Mexique. Nous ne serons pas decus : cette ville est hallucinante : des centaines de musees, des cathedrales et eglises penchees car elles s’enfoncent dans le sol (Mexico city a ete construit entre autres sur des lacs asseches), des animations a toute heure du jour et de la nuit, meme s’il est dangereux de trainer dans certaines rues la nuit, des sites incroyables a quelques stations de metro,etc.

En parlant du metro c’est le royaume des vendeurs ambulants : bonbons, lampes torches, DVD, sortes de gelees, musiciens (meme dans les bus !!), et certains portent une grosse enceinte comme un sac a dos et vendent des CD compilations de differents genres musicaux et ca ne coute rien ! je regrette de ne pas avoir achete celui de Salsa …

A propos de la Salsa elle semble etre vraiment dans les moeurs et s’ecoute partout : magasins en tous genres, restaurants, bus, maisons … je n’ai pas encore eu l’occasion de danser mais ca va venir !

Pour notre dernier jour a Mexico city nous decidons d’aller a un endroit dont tout le monde nous parle : Xochimilco. A une heure de trajet du centre historique ce quartier anciennement village independant comme beaucoup de quartiers de Mexico (ce qui en fait sa richesse !), cet endroit est repute pour son marche flottant. On loue un bateau a l’heure et on navigue sur le canal entoure de jardins potagers et de petits maisons. Les bateaux sont pousses par des sortes de gondeliers avec un grand baton, c’est calme et ecologique ! La particularite de ce lieu est que c’est un bateau qui peut accueillir jusqu’a 20 personnes, les Mexicains y viennent en famille passer quelques heures. Nous sommes accostes par toutes sortes de differents bateaux proposant des services : restaurants, bars, vendeurs de ponchos ou de bonsais mais aussi des musiciens !! Vous savez les Mariachis ces groupes typiques Mexicains ou les hommes sont habilles pareil avec des sombreros … ils existent vraiment et vendent leurs chansons a l’unite ou en forfait, il faut negocier ! j’ai pu negocier une chanson et c’etait genial … un super souvenir et notre coup de coeur de Mexico city :)

Le Mexique se termine ainsi. Je regrette un peu le manque de randonnees dans la nature mais apparemment ce pays se vit a travers l’effervescence des villes et des rencontres, de la culture et des traditions … Depart pour la Colombie ou je ne serai pas decue … La suite au prochain episode !

Bisous a tous …

 

 

 

Mexique-Premiere partie … 21 janvier, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 4:04
Mexique-1ere partie
Album : Mexique-1ere partie
Le Yucatan
20 images
Voir l'album

Salut les petits loups !!

Voici la suite tant attendue de nos aventures … au Mexique !

Apres une semaine dans le froid polaire de New York, la chaleur du Mexique nous attendait ;) Arrives a Cancun nous avons rejoins notre hotel a une heure de bus, arrivee donc de nuit (ici c’est aussi l’hiver, donc il fait nuit vers 17h30). Afin de me reposer de cette annee riche en couleurs, nous avons decide de faire les lezards dans un hotel Resort tout inclus pendant une semaine.

Au programme : lezardage a la piscine (accompagne de musique de 12h a 17h avec une equipe d’animation et toujours les memes chansons…), lezardage sur la plage a deux pas de la piscine, petite partie d’echec geante quotidienne a laquelle Chris avait l’habitude de perdre (sauf la derniere), foutage de gueule des americains venus en masse en meme temps et au meme endroit que nous (quelle chance!), manger, boire, manger, boire, dormir dans un lit ou je rentre en diagonal deux fois, aller au jacuzzi a 35degres illimite, RE gagner Chris a une partie de tennis, se tartiner de creme et quand meme bruler (heu … pour l’Australien hein pas pour moi lol : il prend cher le pauvre),avoir une overdose de la chanson ‘opan Gangnam Style’, assister aux spectacles vraiment mauvais tous les soirs parce qu’il n’y a rien d’autre a faire … mais surtout profiter de ne RIEN avoir a faire et ca c’est bon … ne plus avoir froid et se promener en T-shirt et short… le pied !

Il me tardait quand meme d’aller decouvrir ce pays intrigant avec une forte personnalite. Nous quittons l’hotel apres une semaine qui a passe tres vite et decidons d’aller a une ville appelee Tulum. En sortant de l’hotel nous realisons que l’aventure, la vraie commence enfin. Nous sautons dans le bus local : le ‘Colectivo’ ou l’on demande l’arret que l’on souhaite et c’est vraiment pas cher, il ne faut pas trop regarder comment le conducteur conduit mais c’est le transport local ;)

Arrives a Tulum vers 12h nous partons a la recherche d’une auberge et marchons sous une chaleur ecrasante pendant 30min, nous perdons notre chemin et finalement tombons par hasard sur un B&B super sympa avec petit patio au centre, musique Raggae, pour un prix vraiment pas cher … Bingo !

Nous restons donc 3 nuits a Tulum, prenons le temps de visiter des ruines Maya, d’aller se baigner sur une plage magnifique, encore plus belle que celle de l’hotel, mais sans la musique et les transats : une eau limpide et des vagues sympas pour faire les fous. Nous louons des velos pour aller nager dans une ‘Cenote’, une sorte de grotte ouverte sur d’ou l’on peut nager dans une riviere souterraine. C’est de l’eau douce et il y a quelques poissons et des tortues qui y vivent, avec les chauve-souris ! un moment magique… Nous profitons aussi des restos sympas et pas chers, nourriture Mexicaine bien sur ! miam ! Petite deception tout de meme, je n’ai pas pu nager avec les tortues de mer a un endroit appele Akumal a cause de vents importants … je garde espoir pour la Colombie !!!

Nous quittons Tulum pour aller rejoindre Merida, la capitale du Yucatan (la peninsule tres touristique avec les belles plages). 4h de bus et nous voila ! toujours sous une chaleur ecrasante nous profitons ici des couleurs locales de la ville : danses folkloriques tous les soirs, du monde a toute heure du jour et de la nuit, l’entree aux edifices gratuites, une belle place ‘Zocalo’ ou l’on aime flaner, un super glacier ou l’on sirote un milk shake fait maison avec que de vrais fruits, de la bouffe encore moins cher que sur la cote !

Nous profitons d’etre dans le coin pour aller visiter Uxmal, une grande et magnifique cite Maya. Nous reservons via une agence de voyage et nous retrouvons dans un van avec des Argentins, Urugayais (pas sure de l’orthographe), des Mexicains, un coreen. Nous passons l’apres midi a explorer ce site fantastique et revenons le soir apres un repas degueulasse dans un truc a touriste pour voir le spectacle ‘sons et lumieres’ (non, pas genre Michel Jarre). Arrives sur place la nuit est noire, on entend les bruits de la jungle, le temps est suspendu et on apercoit seulement les monuments eclaires… aucun mot ne peut decrire ce spectacle. Ensuite commence un charabia incomprehensible en Espagnol qui dure, qui dure… mais bon ca valait quand meme le coup ! Le dernier soir a Merida, nous errons en attendant notre bus de nuit pour quitter la region et s’enfoncer un peu plus dans les montagnes et la jungle, et decidons d’essayer un resto recommande par le routard ou apparemment avec une biere on a des tapas gratuites … intrigues, nous marchons un moment pour trouver le dit endroit. Ca y est c’est celui la: nous entrons et sommes agreablement surpris de decouvrir ce grand resto avec ses nombreuses tables pleines de Mexicains en train de discuter, boire et manger. Un orchestre joue de la salsa et des gens dansent. C’est a la bonne franquette, typique et nous sommes les seuls blancs ! Apres avoir commande deux bieres sans trop savoir ce qui allait arriver, nous recevons 4 bieres, des chips, trois assiettes de plats delicieux …. quelle bel endroit ! Apres avoir tout englouti, je finis par reussir a attirer Chris sur la piste pour danser un Meringue (tres facile) au milieu des Mexicains qui dansent n’importe comment, meme en groupe. Une super soiree … en sortant du resto il pleut des cordes, nous sautons dans un taxi, et dans notre bus … Au revoir le Yucatan !

Nous rencontrons a chaque fois des voyageurs comme nous qui commencent ou finissent un voyage, qui font souvent la meme chose que nous, ou dans l’autre sens… finalement on ne se sent pas seuls du tout ! et on croise souvent les memes personnes :)

Un pays surprenant, tres riche en couleurs et en culture. Les Mexicains aiment s’amuser, boire et danser. Ils sont accueillants et sont fiers de leur pays. Ils ont bien raison …

On pense toujours bien a vous mes amis !

A bientot…

Coco

 

 

New York, New York ! 12 janvier, 2013

Classé dans : Non classé — coco @ 2:38

New York, New York ! dans Non classé pc3109661-300x225pc300914-300x225 dans Non classéSalut a tous !

Nous voila au Mexique depuis une semaine ou … il fait tres chaud hahaha rire diabolique pour ceux qui se caillent en France ;) Autant vous dire que je suis deja noire lol

Donc je voulais vous raconter un peu notre semaine a New York.

Nous avons passe une semaine dans le froid New Yorkais (entre 2 et -4 avec du vent) brrrr on a eu bien froid !! Nous avions loue un appartement de vrai New Yorkais via un site : je le recommande c’etait notre petit chez nous accueillant et local !

Nous avons voyage avec ma soeur Aurelia et son mari Sylvain. Au programme : musee d’Art Moderne, monter en haut de l’Empire State Building et se manger le blizzard glacial, faire des tours de la ville en bus ouvert (et se RE manger le blizzard), boire un chocolat chaud dans un StarBucks MMMMmmmm, faire les goinfres dans des restos ou la viande coule a flot, boire un coup au Pub (c’est pas mois c’est l’Australien !), se faire faire les ongles pour 9Dollars avec ma soeurette par des Coreenes rigolotes, se tromper de metro, aller dans une boulangerie patisserie bondee de monde a 22h et manger des parts enormes de gateaux cremeux, attendre une heure au nouvel an a Times Square de 23h a minuit pour ne PAS voir une boule descendre d’un poteau a cause du million d’autres personnes presentes, realiser un de mes reves en allant voir le Roi Lion et pleurer devant la beaute du spectacle comme une enfant …

Et surtout passer du temps avec les gens que j’aime dans une ville eternellement magique ;)

Voila les amis pour le moment, je vous laisse savourer les photos (oui je suis modeste) et je vous dis a bientot pour …de nouvelles aventures ! n’hesitez pas a laisser des commentaires.

On pense bien a vous tous :)

Coco et Chrisp1021066-225x300pc290907-225x300

 

 

Départ imminent ! 27 décembre, 2012

Classé dans : Non classé — coco @ 15:25

Bonjour à tous et Bienvenus sur mon Blog!

Comme vous le savez tous, nous partons très bientôt Chris et moi pendant 9 mois pour voyager en Amérique du Sud. Beaucoup d’entre vous m’ont demandé si j’allais faire un blog … la réponse est  oui ! J’avais déjà crée ce blog il y a plusieurs années, alors c’est l’occasion de le faire revivre :)

Départ donc le 28décembre pour passer le nouvel an à New York puis ensuite direction Mexique !

D’ici là Joyeux Noel à tous !!! profitez bien mais … avec modération bien sûr ;)

 

 
 

planche a voile |
Couissiz |
Ker Gwen |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard
| Entrez dans mon univer de m...
| Réalité ou rêve ?